« Ne m’oublie pas » d’Alix Garin

« Ne m’oublie pas » d’Alix Garin

« Ne m’oublie pas »…

« La grand-mère de Clémence souffre de la maladie d’Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l’enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l’hypothétique maison d’enfance de sa mamie. Une fuite, une quête, un égarement, l’occasion de se retrouver…

A moins que ce ne soit des adieux ? »

Une BD d’une grande finesse, bouleversante, qui se lit d’une traite et qui vous fera frissonner d’émotion tout au long de lecture…

Pour ma part, j’en ai eu la gorge nouée… Parce que la grand-mère de Clémence perd la mémoire…tout comme la mienne…

Qui aujourd’hui ne s’est pas déjà retrouvé face à cette maladie, qui emporte avec elle les souvenirs de nos chers proches..?

Qui n’a pas été confronté à ce chagrin et à ce désarroi immenses lorsque l’on se retrouve face à une personne qui petit à petit ne vous reconnaît plus, ne se souvient plus, de la complicité, des orages traversés ensemble, de la vie partagée…

Une part de notre enfance s’envole en même temps qu’ils oublient … Alors, on se raccroche aux phrases précieuses -les dernières- qui parfois arrivent subitement au travers d’un éclair de lucidité.. et on chérit les instants vécus… Mais que c’est dur !!!

Une vraie réflexion qui ramène à l’instant présent, à la construction de soi, qui décrit avec subtilité et parfois humour les méandres de cette maladie avilissante… « Alzheimer », sous la plume poétique, et lumineuse d’Alix Garin…

Une pépite…

« Idiss » de Richard Malka et Fred Bernard

La BD « Idiss » –d’après le livre de Robert Badinter-  superbement mise en image par Fred Bernard, et scénarisée par Richard Malka , nous retrace le parcours de vie de la grand-mère de l’auteur, de 1890 en Bessarabie à la Seconde Guerre mondiale en France.

« J’ai écrit ce livre en hommage à ma grand- mère maternelle, Idiss. Il ne prétend être ni une biographie, ni une étude de la condition des immigrés juifs de l’Empire Russe venus à Paris avant 1914. Il est simplement le récit d’une destinée singulière à laquelle j’ai souvent rêvé. Puisse-t-il être aussi, au-delà du temps écoulé, un témoignage d’amour de son petit-fils.« 

De sa condition d’épouse vivant seule et très pauvre avec ses deux garçons et ses beaux-parents dans un Shtetel* , attendant son homme engagé dans les combats pour le Tsar , à sa fierté de mère qui découvre le confort et la paix grâce à la réussite de ses fils qui l’ont précédé -bien des années plus tard- lors de son arrivée en France (à Paris) , l’histoire d’Idiss est à la fois exceptionnelle et universelle. Chaque femme peut se retrouver sous ses traits, dans sa combativité, dans l’amour qu’elle porte aux siens : Idiss est une femme inspirante qui a du faire face tout au long de sa vie à des épreuves certaines et notamment à la confrontation avec  l’antisémitisme dans ses plus sombres et indicibles aspects…

Une femme et une mère courage, qui protégera comme une louve et autant que possible sa tribu…Car les épreuves successives la laisseront parfois impuissante… Elle se réfugiera alors dans la foi et surtout dans l’amour dont elle chérit les siens.

Elle deviendra par la suite une grand-mère protectrice en particulier pour les enfants de Chifra (sa fille, son troisième enfant) auprès de qui elle vivra après le décès de son époux. Les origines modestes de cette grand-mère qui n’a pas eu la chance d’apprendre à lire, de s’instruire influenceront certainement le jeune Robert, et son frère Claude tout comme leur maman qui souhaite pour ses fils ce qu’elle n’a pas pu avoir étant jeune. Une soif d’apprendre et des prix d’excellence à l’école pour ces deux garçons,  seront la source d’une immense fierté pour la famille…

Mais la petite histoire se mêlera à nouveau avec la Grande, et la Seconde Guerre mondiale impactera une nouvelle fois lourdement la vie de cette famille …

Cette histoire bouleversante d’authenticité, profondément humaine a été sublimée par la qualité des dessins et la scénarisation des auteurs…

Magnifique!

*(mot yiddish désignant une bourgade juive d’Europe centrale)