Récit ” contemplatif ” dans lequel s’entremêlent trois thèmes forts :

*La nudité bien sûr, notamment au travers du regard – artistique et sociétal – que l’on porte sur Mathilde, personnage principal de ce roman, qui est modèle vivant.

*Les attentats … et l’onde de choc liée à un concert devenu tristement célèbre … Mathilde et son compagnon ont perdu leur ami, leur frère de cœur ce soir là…Karim, jeune père de famille est mort sous les balles de cette terrible attaque meurtrière, et il a emporté avec lui l’innocence et la légèreté de ses amis, symbole de cette génération, meurtrie, marquée au fer rouge, foudroyée en plein bonheur…

* La vie ou plus précisément le fait de donner la vie. Car la vie et la mort flirtent ensemble tout au long de cette histoire .. L’une a pris ses racines sur l’autre… s’est invitée, s’est faite désirée, tel un pied de nez à la tragédie… au sein de ce couple quarantenaire, au creux du corps de Mathilde, qui jusqu’alors n’avait jamais envisagé de devenir Maman…

Ce roman est empli de sensibilité, de poésie, de douceur … Il nous invite à un temps calme, un temps de repos, un temps d’évasion, de retour à soi …

J’ai aussi beaucoup aimé découvrir l’univers artistique, ” l’envers du décor “,   de ces ateliers et écoles d’art … Un beau voyage en somme 😉 !

Résumé : 

“Mathilde est un modèle vivant de nu artistique en ateliers et écoles d’art. Son métier la pose et la comble, malgré la rupture avec sa mère que ce choix de vie lui a value dix ans plus tôt.

Drôle de métier pourtant, lorsqu’on tombe enceinte et qu’on peut difficilement cacher son corps qui change. Du jour où Mathilde attend un enfant, ses repères sont bouleversés, dans sa vie de muse comme dans sa vie de couple.

Son intimité lui échappe. Mais elle se sent aussi habitée, plus que jamais. Parée d’une nudité épaisse, lui donnant des forces inattendues pour affronter un monde qui a perdu ce qui lui restait d’insouciance, et où d’une balle de kalachnikov on peut perdre un ami.”

Pour accompagner cette lecture, je vous recommande  la tisane d’Achillée  ( les petites fleurs sur la photo ! ) , plante mère-veilleuse du Féminin, qui est ici tout indiquée 😉 ; n’hésitez pas à découvrir ses vertus, et bienfaits ici 🙂